L’épopée d’une œuvre unique

Installée sur l’Esplanade de Fourvière le 10 juillet 2013 par le Rotary International (1), Regard sur la Ville (2) est une sculpture unique tout-à-fait étonnante. Elle a été réalisée par le miniaturiste Dan Ohlman (3), en collaboration avec la Fonderie Barthélémy Art à Crest et les Sculpteurs et Marbriers Réunis de Lyon. pour permettre l’accès au patrimoine culturel par les personnes déficientes visuelles.

Devenue rapidement un symbole dans la cité par delà les différences, Regard sur la Ville est en passe d’atteindre les 700 000 visiteurs en deux ans. Cet engouement spectaculaire est pour la Ville de Lyon, propriétaire de la sculpture, le Rotary, le Comité Louis Braille (5) et la Fondation de Fourvière, une source de grande satisfaction.

Lyon du bout des doigts

Posée sur une table en pierre de taille, la sculpture en bronze représente Lyon avec ses quartiers anciens et actuels, ses sites et monuments repérés en écriture braille permettant de « voir » la ville de manière à la fois visuelle et tactile.

Sa conception originale donne en effet une vision à la fois globale et détaillée de la cité afin de mieux en comprendre les évolutions autour de centres de vie conservés au fil des siècles. Différents niveaux de lecture du patrimoine – qu’il soit architectural, urbain, naturel ou symbolique – sont ainsi rendus possibles.

Regard sur la Ville offre de visiter avec les doigts « la cité des Frères Lumière » à celles et à ceux qui ne voient pas avec leurs yeux, comme à toute autre personne…« A l’emplacement du mythique Forum Vetus de Fourvière, vous laisserez vos mains vous guider des sites antiques et Renaissance aux sites modernes, découvrirez l’âme de Lyon, la richesse de ses quartiers, admirerez son panorama unique et la vue sur ses fleuves irriguant le corps vivant de la ville inscrite au Patrimoine Mondial de l’Unesco (5) en 1998.»

Le sentiment du patrimoine

La forte implication des associations de déficients visuels, qui organisent mensuellement les « Rencontres Regard sur la Ville » en partenariat avec des guides-conférencier-e-s, contribue beaucoup au rayonnement de la sculpture et à son impact sur les consciences.

Regard sur la Ville fait aujourd’hui partie du paysage touristique de la ville, de nombreux guides locaux et internationaux utilisant volontiers sa représentation en miniature pour illustrer leur propos historiques.

Ces multiples dialogues sont un puissant levier de sensibilisation. Ils participent du « sentiment du patrimoine » de la ville et de son appropriation collective.

L’humanité en avant

Cette belle entreprise renforce en nous la conviction qu’une humanité solidaire fait son chemin en s’appuyant sur l’art et le patrimoine, qui apparaissent ici comme des lieux d’échange face au rejet des différences.

Le patrimoine est facteur de compréhension, d’ouverture et de paix lorsqu’il relève le pari de la solidarité au service d’intérêts généraux et permet à chacun-e de garder intacte sa part d’humanité accessible à l’art et aux autres. Il apparaît d’ailleurs de plus en plus nécessaire de promouvoir cet esprit de partage et de transmission, comme l’universalité des valeurs qui caractérisent le patrimoine, afin qu’il continue de rayonner, d’apporter de la beauté au monde…et d’en recevoir.

Parce que l’œuvre vit du regard qu’on lui porte, pour l’amour du patrimoine, pour l’émotion de l’art tout simplement, Regard sur la Ville permet de vivre en conscience ces dialogues qui nous rendent beau et libre.

Extrait de l’article parru dans le Bulletin municipal du 14 septembre 2016

(1) – Regard sur la Ville est une action d’intérêt public des Rotary Clubs de la Métropole, en partenariat avec APICIL et ALPTIS.
(2) – Dan Ohlman est le fondateur de la miniature d’art française. Artiste international, il est le directeur du Musée Miniature et Cinéma du Vieux-Lyon.
(3) – Le Rotary International est une organisation humanitaire mondiale et locale.
(4) – Le Comité Louis Braille fédère 22 associations et institutions en lien avec le monde des aveugles et mal-voyants du département du Rhône.
(5) – L’Unesco a été créé à la suite d’une conférence du Rotary en 1942 visant à promouvoir la paix entre les peuples par les échanges culturels et éducatifs internationaux.

Publicités